P. COLONNA D’ISTRIA



ACTIVITÉS PROFESSIONELLES

Gestalt-thérapeute.

Clown-thérapeute.

Formateur à l’E.P.E. (Ecole des Parents et des Educateurs) et à  l’ARTEC

Intervenant à Existence

Fondateur et animateur du « Café-Débat-Clown » devenu  “Echo-clown” a st Mandé

Article très intéressant pour comprendre ce qu’est l’approche clown Gestalt de Monsieur Chocolat euh!  Colonna Patrice !

Le clown chocolat :        chocolat1

Voici une analyse….disons  « clown-gestalt »  du film Chocolat  

Chocolat est un film biographique français réalisé par Roschdy Zem, sorti en 2016. Il s’inspire du livre Chocolat, clown nègre : l’histoire oubliée du premier …cf wikipedia

 J’espère que vous avez vu ce film magnifique …. ! sinon voila un plaisir instructif en perspective et pour moi, une belle occasion  de préciser ce qu’est  le jeu clownesque avec le prisme gestaltiste.

 On me demande souvent quelle est la différence entre le comédien et le clown ; entre le jeu théâtral et le jeu clownesque.

J’ai coutume de dire que le comédien joue des rôles alors que l’acteur-clown aime à jouer de ses propres rôles, ceux qui lui collent un peu à la peau et ainsi à mettre en jeu quelque chose de la personne, de son « moi-peau » comme dirait volontiers le célèbre psychanalyste Anzieu.

C’est bien là que le plus souvent, c’est drôle et touchant !!

Car ainsi dans l’énergie du jeu il se dévoile, se surprend lui-même et de découvre !

Il n’en revient pas, pourrait-on dire ; mais Qui en revient ? Est-ce vraiment le même ou un autre ?

Cela est particulièrement manifeste dans ce film où le clown  Chocolat joue « sa peau »

Ce jeu de bourreau-victime dans un premier temps lui convient, l’amuse vraiment, ça fait évidemment sens, tension et donc de l’énergie créatrice ; de plus il y a les bénéfices secondaires : le succès, l’argent…

Il y prend plaisir car cela correspond à quelque chose de lui qui doit s’exprimer, s’accepter, se retourner pour finalement le dégager de cette position de victime dont il est le lointain héritier.

 Le problème c’est que petit à petit, intérieurement cela ne fera plus vraiment sens, cela n’aura plus d’intérêt pour lui alors qu’au contraire l’extérieur en redemande. Il va donc se retrouver coincé dans ce Rôle jusqu’ au passage à l’acte, cette claque retentissante qui signera la fin de leur tribulation.

Ce geste aurait pu être joué comme le reste et cela aurait alors fini par une superbe leçon d’égalité adressé à tous les spectateurs.

Pourquoi n’a-t-il pu l’être ?? Le spectacle a pris le dessus sur la relation humaine entre les deux personnes ; Ce qui se jouait sur scène n’a malheureusement pu permettre l’émergence d’une parole véritable qui aurait pu permettre le dénouement de leur relation trop chargée de ce rapport de domination.

Heureusement aujourd’hui dans certaines écoles, le jeu clownesque est   l’occasion de prendre conscience de certains de ces jeux qui nous dépassent puis de prendre le temps de poser des paroles afin de permettre une évolution voire une révolution personnelle.

Patrice Colonna d’Istria  Clowndesource.com

Le Moi-Peau est un concept clé de la psychanalyse développé par Didier Anzieu à partir de 1974. Il a été exposé dans divers travaux dont en 1985 un livre précisément nommé Le Moi-Peau.

 

Dis  donc:   ” Qu ‘est ce qu ‘on dit?”
on dit  Bonjour on dit oui,  on dit non, on dit quoi…on dit Moi on dit…

on dit Prêt!
Mais …

                              « Qui…..c’est qui dit prêt quand c’est pas prêt !
                                       c’est Moi qui dis prêt quand c’est prêt !
maintenant c’est prêt…
Pret!

Mais alors

« Qui…..c’est qui dit Moi quand c’est pas moi !.
c’est Moi qui dis Moi quand c’est Moa !

mais peut être que

 c’est bien moi qui dis moi quand c’est pas moi ?
alors

.maintenant c’est qui, maintenant c’est quoi ?

 » ?  « 

…………….

Qu’ est ce qu il  dit  Mr Heidegger  dans Être et temps:

« Le Dasein est un étant, je le suis moi-même, à chaque fois, son être est mien… Peut être le Dasein, dans son interpellation première de lui-même, dit-il toujours, c’est moi, et le dit il le plus vigoureusement quand il n’est pas cet étant. Si la constitution du Dasein selon laquelle, il est toujours mien était la raison pour laquelle le Dasein de prime abord et le plus souvent, n’est pas lui-même. »

       Mince!  quel clown ce Mec!

……………..Anonyme…

      images alice

La Duchesse s’adressant à Alice

« Soyez ce que vous voudriez avoir l’air d’être; »

« Be what you would seem to be »

« Ne vous imaginez pas être différent de ce qu’il eut pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique  à ce que vous fûtes, sans jamais paraitre autre, que  ce que vous n’étiez, avant d’être devenu ce que vous êtes »

« Never imagine yourself not to be otherwise than what  it might appear to others that what you were or might have been was not otherwise than what you had been would have appeared to them to be otherwise »

 Lewis Carroll

Et enfin :  Rapport à la parole …du coach des clowns

 

imagest tseu

« Vouloir démontrer en partant de l’idée ( en elle même) que les idées (dans les choses) ne sont point l’idée (en elle même) vaut moins que de vouloir démontrer en partant de la non-idée que les idées (dans les choses) ne sont pas l’idée (en elle-même)

 

Vouloir démontrer en partant de cheval (en général) qu’un cheval blanc n’est pas un cheval ( en général) vaut moins que de vouloir démontrer en partant du non cheval qu’un cheval (blanc) n’est pas un cheval en général

En vérité, l’univers n’est qu’une idée, tous les êtres ne sont qu’un cheval »

Tchouang-Tseu

 

 

Etre ou ne pas être !

Etre ou ne pas faire le clown…, c’est  la question !

Etre où ne pas faire le clown, c’est  aujourd’hui  la réponse.

Entre la personne et le personnage, le Clown surgit dans cet espace de Jeu où quelque chose de nous s’affirme, prend forme, et finalement nous échappe  jusqu’à  nous surprendre, au moment de ces chutes qui ouvrent un autre espace d’intelligence…    

       Ces chutes qui appellent le rire,  font  sens car elles offrent une autre façon d’entrevoir tous ces jeux que l’on  vit.

Quelle heureuse école qui sait joindre le rire à la connaissance de soi 

Pour   le  grand Jeu de la vie !

Laisser un commentaire